17 avril 2018

La Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) rencontre l’ONU

Montréal, le 17 avril 2018 – La CFVF rencontre cet après-midi la Rapporteure spéciale de l’Organisation des Nations unies sur la violence contre les femmes. Alors que les taux de dénonciation diminuent (de 30 à 22% en violence conjugale et de 10 à 5% en agressions sexuelles), que les agressions sexuelles et les séquestrations augmentent, que les conditions de vie des femmes se détériorent, et que les groupes qui œuvrent au plus près des femmes luttent pour leur survie faute de financement, l’état des lieux est inquiétant.



19 mars 2018

Femmes victimes de violence et système de justice pénale : expériences, obstacles et pistes de solution

Cette recherche s’appuie sur les témoignages de 52 femmes victimes de violence conjugale, d’agressions sexuelles ou d’exploitation sexuelle, vivant dans 10 des 17 régions administratives du Québec. Elle vise à favoriser la recherche, l’information, la sensibilisation et la formation en matière d’aide aux victimes d’actes criminels.

logo

Casser la vague

Objectifs

Identifier les arguments antiféministes qui circulent et savoir y répondre Repositionner l'analyse féministe de la violence conjugale dans le discours sociopolitique actuel S'outiller pour participer au débat sur la prétendue symétrie de la violence

Pour qui?

Groupes de femmes exclusivement (provenant d'organismes communautaires, d'institutions et de maisons d'aide et d'hébergement)

Matériel

Le document "Casser la vague : une réponse aux arguments sur la prétendue symétrie en violence conjugale" (qui est aussi vendu séparément) L'outil "Quelques trucs pour apprendre à débattre"

Durée

2 jours

Nombre de participantes

Minimum 8, maximum 15. Vous pouvez vous inscrire en groupe.

Équipement

Salle pouvant accueillir jusqu'à 15 personnes

Coûts

Membres : 650$ + frais de déplacement de la formatrice Organismes : 900$ + frais de déplacement de la formatrice Institutions : 1200$ + frais de déplacement de la formatrice

Bien qu’au Québec les femmes aient atteint une égalité de droit, des milliers d’entre elles vivent, encore aujourd’hui, de multiples formes de discrimination et de violence, dont la violence conjugale. Pourtant, on assiste depuis quelques années, à l’expression d’un certain discours qui tente de réfuter les inégalités entre les hommes et les femmes, de banaliser la violence conjugale dont ces dernières sont victimes, voire de prétendre qu’elles sont aussi violentes que les hommes. 

  • Êtes-vous confrontées à ce genre d’affirmation ?

  • Savez-vous quoi répondre face à ce discours qui prétend par exemple que la violence conjugale est asexuée ?

  • Sentez-vous le besoin de vous outiller pour mieux défendre et faire valoir votre analyse féministe de la violence conjugale?

En suivant la formation « Casser la vague », vous apprendrez à reconnaître et déconstruire les arguments antiféministes sur la violence conjugale. En plus de vous approprier une réponse féministe à la violence asexuée, vous vous exercerez à l’argumenter en pratiquant l’art du débat. Ainsi, cette formation vous permettra non seulement d’aiguiser votre esprit critique mais également de développer l’assurance nécessaire pour réagir adéquatement aux affirmations et arguments sur la prétendue symétrie de la violence. 

Pour compléter cette formation, le Regroupement offre aux participantes le document informatif « Casser la vague » qui favorise une meilleure compréhension de la position et de l’analyse des antiféministes ainsi que des féministes.

 

Pour plus d’informations ou pour commander cette formation :

514 878-9134 poste 1601 / email hidden; JavaScript is required

Accéder à la section membres

Conception: Coopérative Molotov
Logo et identité visuelle : Rouleau Paquin.com