17 avril 2018

La Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) rencontre l’ONU

Montréal, le 17 avril 2018 – La CFVF rencontre cet après-midi la Rapporteure spéciale de l’Organisation des Nations unies sur la violence contre les femmes. Alors que les taux de dénonciation diminuent (de 30 à 22% en violence conjugale et de 10 à 5% en agressions sexuelles), que les agressions sexuelles et les séquestrations augmentent, que les conditions de vie des femmes se détériorent, et que les groupes qui œuvrent au plus près des femmes luttent pour leur survie faute de financement, l’état des lieux est inquiétant.



19 mars 2018

Femmes victimes de violence et système de justice pénale : expériences, obstacles et pistes de solution

Cette recherche s’appuie sur les témoignages de 52 femmes victimes de violence conjugale, d’agressions sexuelles ou d’exploitation sexuelle, vivant dans 10 des 17 régions administratives du Québec. Elle vise à favoriser la recherche, l’information, la sensibilisation et la formation en matière d’aide aux victimes d’actes criminels.

logo

Casser la vague – Une réponse aux arguments sur la prétendue symétrie en violence conjugale

Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale

Pour qui?

Les maisons d'aide et d'hébergement, groupes de femmes, comités de condition féminine d'organismes et d'institutions ou toute personne qui désire mieux comprendre l'analyse féministe en matière de violence conjugale.

Prix

Non-membres : 12 + frais de poste (1 à 9 exemplaires) 11 + frais de poste (10 à 24 exemplaires) 10 + frais de poste (25 exemplaires et plus) Membres : prix - 20% de réduction + frais de poste

Commander

Communiquez avec le Regroupement Tél. : 514 878-9134 info@maisons-femmes.qc.ca

Éditeur

Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, 2006, 41 pages

« Les femmes sont aussi violentes que les hommes dans leur couple ; il paraît même qu’elles le sont plus quand il s’agit de violence psychologique ».

Êtes-vous confrontées à ce genre d’affirmation ? Si oui, vous sentez-vous outillées pour répondre à toute affirmation qui prétend que la violence conjugale est asexuée ?

Le Regroupement vous présente « Casser la vague, une réponse aux arguments sur la prétendue symétrie en violence conjugale » afin de mieux comprendre la position et l’analyse des antiféministes et des féministes. Ce document vous éclaire sur l’ampleur de la problématique et met à votre disposition tout l’argumentaire nécessaire pour réagir adéquatement aux nombreuses affirmations trompeuses ainsi que des chiffres et des informations démontrant l’absence de symétrie en violence conjugale.

Accéder à la section membres

Conception: Coopérative Molotov
Logo et identité visuelle : Rouleau Paquin.com