30 mai 2017

La survie des organismes communautaires menacée

Partout à travers le Québec, les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS), incluant les membres du Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale, participent à un die-in devant les bureaux de leurs députéEs provinciaux.



15 mai 2017

Arrêtons l’extradition de madame M. M.

[Appel à l’action] Depuis 2011, une femme victime de violence conjugale est menacée d’extradition pour avoir voulu protéger ses enfants. Malgré les nombreuses demandes du Regroupement, la ministre de la Justice refuse toujours d’exercer son pouvoir discrétionnaire pour mettre fin au processus d’extradition.

logo

COMMENT S’EXERCE-T-ELLE ?

Pour isoler sa victime et brimer sa liberté, l’agresseur crée tranquillement, à coups de stratégies, un piège semblable à une toile d’araignée. Il construit délibérément, à partir de la répétition du CYCLE DE LA VIOLENCE, un contexte duquel il sera de plus en plus difficile d’échapper.

 

Le cycle de la violence est constitué de 4 phases. Elles ne sont pas toujours présentes à chaque épisode de violence, mais agissent à un moment ou un autre. Ces phases sont provoquées et initiées par l’agresseur afin d’isoler et de soumettre sa victime.

La façon de faire est relativement simple : deux phases agissent pour contrôler la victime (phases de tension et d’agression) et deux autres visent à retenir la victime et l’empêcher de quitter l’agresseur (phases de justification et de réconciliation).

Accéder à la section membres

Conception: Coopérative Molotov
Logo et identité visuelle : Rouleau Paquin.com