17 avril 2018

La Coalition féministe contre la violence envers les femmes (CFVF) rencontre l’ONU

Montréal, le 17 avril 2018 – La CFVF rencontre cet après-midi la Rapporteure spéciale de l’Organisation des Nations unies sur la violence contre les femmes. Alors que les taux de dénonciation diminuent (de 30 à 22% en violence conjugale et de 10 à 5% en agressions sexuelles), que les agressions sexuelles et les séquestrations augmentent, que les conditions de vie des femmes se détériorent, et que les groupes qui œuvrent au plus près des femmes luttent pour leur survie faute de financement, l’état des lieux est inquiétant.



19 mars 2018

Femmes victimes de violence et système de justice pénale : expériences, obstacles et pistes de solution

Cette recherche s’appuie sur les témoignages de 52 femmes victimes de violence conjugale, d’agressions sexuelles ou d’exploitation sexuelle, vivant dans 10 des 17 régions administratives du Québec. Elle vise à favoriser la recherche, l’information, la sensibilisation et la formation en matière d’aide aux victimes d’actes criminels.

logo

QUEL IMPACT A T-ELLE SUR LES VICTIMES ?

La violence conjugale a nécessairement des conséquences sur les femmes qui en sont victimes ainsi que sur les enfants qui y sont exposés de façon directe ou indirect. 

La violence conjugale a des conséquences immédiates qui se produisent durant la relation. Elle a des conséquences à plus ou moins long terme, résultat de toutes les violences subies et répétées pendant plusieurs années.

Le type de conséquences est sensiblement le même pour une vaste majorité de victimes. Toutefois, ces conséquences peuvent être vécues différemment d’une personne à l’autre selon la vulnérabilité de départ, le soutien social, les interventions reçues suite aux agressions, l’intensité des agressions, la durée de la relation de violence, etc.

Accéder à la section membres

Conception: Coopérative Molotov
Logo et identité visuelle : Rouleau Paquin.com