15 mai 2017

Arrêtons l’extradition de madame M. M.

[Appel à l’action] Depuis 2011, une femme victime de violence conjugale est menacée d’extradition pour avoir voulu protéger ses enfants. Malgré les nombreuses demandes du Regroupement, la ministre de la Justice refuse toujours d’exercer son pouvoir discrétionnaire pour mettre fin au processus d’extradition.



27 avril 2017

Stratégie fédérale contre la violence fondée sur le sexe : Des mesures à coordonner avec les provinces

Montréal, le 27 avril 2017 – Le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale salue les mesures annoncées hier par la ministre de la Justice du Canada, madame Jody Wilson-Raybould, pour améliorer le traitement judiciaire de la violence…

logo

QUELS SONT MES DROITS ?

Les femmes victimes de violence conjugale ont des droits malheureusement souvent méconnus. La plupart du temps, les maisons d’hébergement sont en mesure de répondre aux questions relativement à ces droits. Dans le cas contraire, elles réfèrent les personnes à une ressource appropriée.

Connaître ses droits est un outil essentiel pour reprendre du contrôle sur sa vie.

Savoir par exemple que la victime a le droit d’être informée de la libération de son agresseur, de résilier son bail en raison de violence conjugale ou d’agression sexuelle ou encore d’être accompagnée dans le processus judiciaire représentent autant de leviers pour lutter contre le sentiment d’impuissance.

Accéder à la section membres

Conception: Coopérative Molotov
Logo et identité visuelle : Rouleau Paquin.com